Le mois dernier j’évoquais l’avènement du vidéo-clip dans les années 80. En cette fin d’Octobre je vais aller plus loin et vous raconter la petite histoire derrière le meilleur clip des années 80 (dixit le magazine Bilboard), Thriller de Michael Jackson. Et qui dit fin Octobre, dit Halloween, et qui dit Halloween dit hordes de zombies en état d’ébriété se déhanchant sur le super-tube de MJ.

 

Donc voilà, nous y sommes. Thriller.

 

Michael Jackson Eating GIF - Find & Share on GIPHY

 

Depuis sa plus tendre enfance il fait partie des Jackson Five. Au sein de son groupe, il est la star, des envies d’album solo le prennent alors , et c’est  en 1980 qu’il décide d’arrêter les Jacksons. Il enregistre son propre LP: Off The Wall qui devient l’album le plus vendu de l’année. Fort de ce succès,  Michael Jackson entame la création d’un nouvel album qui sort en Novembre 1982: Thriller.

 

L’album connaît vite un succès retentissant avec plus de 50 millions de copies vendues, 37 semaines à la place de numéro 1 dans le top américain et reste dans les charts pendant 2 ans. L’album Thriller est aujourd’hui un incontournable de la musique pop, un véritable classique avec ses morceaux tels que Thriller, Beat-It et Billie Jean pour ne nommer que les plus connues.

 

 

Revenons en à Thriller. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la chanson n’a jamais été pensée comme un single à l’origine. La première chanson à promouvoir l’album était en fait The Girl Is Mine en duo avec Paul McCartney suivie de Billie Jean qui eu pour effet de propulser l’album au top des charts.

Paul McCartney & Michael Jackson

Cependant, la chanson Thriller est sortie du lot grâce à son originalité. Une des particularité de la chanson est son thème qui s’articule autour de l’horreur accompagné de ses monstres et autres créatures maléfiques. Thème totalement assumé et appuyé par l’intervention de l’acteur de film d’horreur Vincent Price qui fait la narration et le rire satanique à la fin du titre. Les paroles énoncées par Price sont d’ailleurs inspirées par la nouvelle glaçante de Sir Arthur Conan Doyle, Le Chien des Baskerville, une des aventures du personnage Sherlock Holmes.

 

Le succès et la qualité de la chanson ne sont pas dus au hasard. Thriller est le fruit de la collaboration fructueuse entre le roi de la pop et l’auteur britannique Rod Temperton. Temperton est à l’origine des succès Rock With You et Off The Wall du précédent album de Jackson. C’est donc naturellement que Jackson fait appel à lui pour écrire Thriller (en plus de the Lady in My Life et Baby Be Mine).

 

Mais retournons à nos moutons. La chanson est originale, oui. Mais ce qui a principalement contribué à son succès est, vous l’aurez deviné, son clip.

 

Le clip a été réalisé par John Landis, réalisateur au sommet de sa carrière dans les années 80. Durant les 4 années précédant la sortie du clip il est aux commandes de Animal House, The Blues Brothers et An American Werewolf in London. C’est ce dernier film qui aurait largement inspiré Michael Jackson pour Thriller. Effectivement, ce film complètement décalé retrace les méfaits d’un loup-garou apparu dans les rues de Londres. On reconnaît là le personnage qu’incarne MJ au début du clip. On raconte d’ailleurs qu’après la sortie du film, John Landis a reçu un appel de MJ lui disant: “ Je veux devenir un monstre, c’est possible ?”

Rick Baker expérimente sur lui-même

Landis explique à The Guardian: “J’ai été le voir avec Rick Baker, qui était déjà le prothésiste sur American Werewolf, et nous avons amené avec nous ce gros bouquin de monstres pour lui montrer. Il n’avait jamais vu de films d’horreur avant, il a vraiment eu peur. Quant à moi, après les Blues Brothers, je voulais faire une vraie réalisation musicale et la filmer correctement. Du coup j’ai essayé d’exploiter la célébrité de Michael pour réinventer une forme de court métrage. C’est pourquoi ça dure 14 minutes: c’est un court à la manière de Laurel & Hardy ou comme un dessin animé type Bugs Bunny.”

 

En ce qui concerne les aspirations du réalisateur, il ajoute que son but était de sexualiser le chanteur. Dans ses précédents clips il y avait très peu de présence féminine, “Donner des couilles à MJ”, selon ses mots. C’est pour cela qu’on voit le jeune Michael aux bras de la jolie Ola Ray, une ancienne playmate.

 

Malheureusement, CBS, le distributeur et producteur de Thriller, trouve le scénario trop ambitieux et refuse de le financer. De plus la chaîne prédit une chute des ventes de l’album ce qui ne les encourage pas à changer d’avis. Pour réunir le budget d’environ un demi million de dollars, somme énorme pour l’époque, la chaîne Showtime accepte de mettre $ 300 000. Le reste venant de MTV qui a déjà misé sur Michael Jackson auparavant (Michael Jackson est déjà entré dans l’histoire avec le clip de Billie Jean). Finalement, le paris est gagnant car après la diffusion du clip, l’album remonte à la première place des charts.

Ola Ray en couverture de Playboy

Selon Landis, après la sortie du clip, Michael jackson est devenu un “dieu”. Il raconte: “ ce clip a fait MTV” “Il a aussi lancé la mode du making-of. Thriller a eu un impact énorme dans l’industrie. Tout ça par accident.” Effectivement, en 1983, la plupart des foyers avaient des lecteurs VHS. A l’époque, on pouvait acheter pour $24,95 le clip et le making-of. Grâce à cela, le clip est devenu le plus vendu de tous les temps selon le Guiness World Record.

 

Un succès qui ne partait pas du bon pied pourtant. A l’avant première du clip, les témoins de Jéhovah – dont MJ faisait partie, ont fait un scandale car ils considéraient que Michael Jackson faisait l’apologie du satanisme. Du coup, l’équipe du film a dû négocier avec Michael Jackson pour mettre un message avant le début du clip. Le message stipule que les images ne représentent pas ses convictions personnelles. Ironiquement, cette inscription n’a fait qu’attiser la controverse et a apporté beaucoup de publicité au clip.

 

Cette chanson légendaire est entourée d’anecdotes plus ou moins vraie. Ce qui est pourtant véridique est son pouvoir de séduction. Attention vous risquez d’être possédé par la légendaire chorégraphie !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

six − 2 =