Je vous présente mon coup de coeur du moment: le magnifique album de Superpoze, For We the Living. Deuxième opus de l’artiste électro après son très réussi Opening.

Gabriel Legeleux est un compositeur de musique électronique originaire de Caen. Après une formation de percussionniste au conservatoire, il se lance dans l’expérimentation en flirtant  avec la house et le hip-hop. Il révèle un style unique sur son premier album Opening. A 22 ans il montre que jeunesse ne rime pas forcément avec vitesse. Ses compositions sont contemplatives et aériennes. En Février 2017, 5 ans après son premier EP From The Cold, il sort un deuxième album magnifique.

Ce nouvel opus raconte l’histoire émouvante d’une fin du monde proche. Mais pas dans une ambiance type Terminator. L’artiste nous guide plutôt dans un conte fait de poésie, de douceur et de légèreté.

Le titre introductif, Signal, est une course épique faite d’une mélodie épurée et un beat terre-à-terre, qui rappelle les morceaux grandioses de Woodkid sur The Golden Age. Cette intro incroyable nous accueille dans un album parsemé de titres tous mieux réussis les uns que les autres.

 

 

Dans Azur, Superpoze n’oublie pas ses influences house en offrant un morceau entraînant.

 

 

Thousand Exploding Suns est la pièce centrale de ce bijou électro. Superpoze nous dit que la fin du monde sera douce et poétique au travers des mélodies au piano de On the Mountain Top et Hidden. Seul A Photograph ressort de l’album comme un morceau sombre, évoquant un passé pré-apocalyptique très noir.  

Je me suis laissé emporté par l’histoire racontée par ces 8 titres incroyables. C’est un album d’une grande classe et à écouter de toute urgence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq + un =