Le début des années 1990 est une période excitante pour le monde de la musique. Grâce à Nirvana, de nombreux groupes dit ‘alternatifs’ sortent de leur garage. Parmi eux, Rage Against The Machine.

Ce groupe autant connu pour ses messages politiques que pour sa musique, est le précurseur du genre rock-rap si populaire dans les années 90. L’énergie du groupe vient du mélange détonant entre les rimes tranchantes de Zach De La Rocha et les riffs agressifs de Tom Morello.

Avec le batteur Brad Wick et le bassiste Tim Commerford, ils forment Rage Against The Machine. A peine réunis, en 1991, les quatre musiciens publient une cassette de 12 titres qui leur vaut l’attention des maisons de disques.

Le groupe est approché par Epic qui les courtisent pendant plusieurs mois. Finalement, le groupe ne signe qu’après avoir obtenu un accord de liberté totale sur la création artistique.

En 1993, Rage Against The Machine sort leur premier album éponyme. Cet opus récolte de nombreuses critiques positives malgré un contenu engagé et controversé. En effet, le premier single, Killing In The Name, est une critique acerbe des violences policières lors des émeutes de LA de 91.

Le single est accompagné d’une imagerie choc. La pochette illustre l’immolation par le feu du moine bouddhiste Thích Quảng Đức en 1963 qui proteste contre les meurtres des bouddhistes au Vietnam.

 

 

Ce premier titre est un tel succès qu’en 2009 il refait surface au Royaume-Uni. En décembre, alors que se joue une bataille entre les artistes pop du moment pour obtenir la première place du classement de noël, plusieurs milliers d’internautes lancent une campagne Facebook pour placer Rage Against The Machine à la tête des charts. C’est ainsi que le single qui a lancé la carrière du groupe se retrouve en tête des ventes 16 ans après sa sortie.

Tout l’album est une succession de hits explosifs entre punk, rap et métal. Know Your Enemy est une démonstration de style de Morello avec une intro en ‘switch’ et un solo unique. Sur Take The Power Back, le batteur et le bassiste ne sont pas en reste avec une intro incroyablement groovie, démontrant la qualité du duo batterie/basse.

 

 

L’album est trois fois disque de platine et amorce le succès planétaire du groupe. De 1992 à 2000, ils sortent quatre albums tous classés dans le hit-parade américain.

Le groupe fait également parler de lui lors de happening et de manifestations politiques, le plus mémorable, le concert sauvage donné à Wall Street qui a entraîné la fermeture de la bourse.

 

 

Ils jouent aussi pour divers causes comme la libération de prisonniers politiques aux Etats-Unis, pour le mouvement zapatiste au mexique et protestent pour la liberté d’expression en posant intégralement nu lors de concerts.

Ils se séparent en 2000 après que Zach De La Rocha évoque des envies de carrière solo. Les trois autres membres accompagnés de Chris Cornell forment un autre groupe à succès: Audioslave.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre + 15 =