Tous les nostalgiques des années 1980 connaissent cet immense tube de France Gall. Il jouait du piano debout est écrit par Michel Berger et sort sur l’album Paris, France de la chanteuse. Les deux artistes collaborent depuis 1974 et ce titre est, aujourd’hui, le plus gros succès du duo Berger/Gall.

 

Mais de qui parle réellement cette chanson ?

La logique veut que l’auditeur averti pense que la chanson parle tout simplement de Michel Berger lui-même. Une hypothèse tout à fait cohérente sachant que Gall est mariée à lui depuis 1976. Elle chanterai donc ce titre en hommage à son mari.

Hypothèse appuyée par le fait que Il jouait du piano debout apparaît comme une réponse au titre interprété quelques années plus tôt par Berger, La groupie du pianiste. Comme si chaque chanson prenait le point de vu tour à tour du pianiste (Berger) et de la groupie (Gall).

 

 

Mais tout ceci est bien facile et il est en réalité très peu probable que Berger ait écrit une chanson à propos de lui-même. Comme si dans un sursaut d’égo il aurait adopté le point de vu de sa propre femme pour lui prêter des propos admiratifs sur lui-même.

Mais la rumeur qui court le plus souvent à propos de ce titre est que le pianiste serait en réalité Elton John. La logique de cette conjecture est imparable. Effectivement, on sait qu’Elton John, France Gall et Michel Berger se sont rencontrés en 1980.

Après avoir entendu successivement La groupie du pianiste et Il jouait du piano debout à la radio, le chanteur britannique a souhaité rencontrer les deux français. Cette rencontre finit par donner deux titres en duo avec France Gall:  Donner pour donner et Les aveux.

 

 

Cette collaboration alimente la rumeur selon laquelle Berger aurait écrit la chanson par admiration pour Elton John. Tout concorde, un pianiste superstar, très talentueux mais … qui ne joue pas debout. Il ne peut donc pas logiquement s’agir de ce pianiste là.

Jusque là nous savons qu’il s’agit d’un pianiste atypique et célèbre.

Ce que nous savons également est que Michel Berger, dans les années 1960, alors jeune compositeur pour Salut les copains est largement influencé par la musique d’outre-Atlantique.

Une fascination qu’il assumera tout au long de sa carrière, avec des titres comme Il jouait du piano debout ou Mon fils rira du rock & roll, et avec sa volonté inébranlable de créer une comédie musicale à succès – ce qu’il fait avec Starmania.

Il est donc naturel de penser qu’il a puisé dans ses idoles de toujours, les rockeurs américains. Il nous reste donc Little Richard, qui, bien qu’une icône du rock n roll, ne jouait pas du piano debout.

C’est donc sans aucun doute, et confirmé dans une interview de France Gall en 2004, que la chanson Il jouait du piano debout s’adresse en réalité à Jerry Lee Lewis. Lewis est une superstar du rock & roll et fait aujourd’hui office de pionnier avec Elvis.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

15 + 1 =