A Oystahmusic, on adore les synthés bien lourds et bien sombres. Ces dernières années marquent un certain revival 80’s dans la musique underground, un retour aux sources qu’on appel aujourd’hui communément la “synthwave”.

Un genre qui est venu titiller les sphères de la pop-culture internationale à la sortie de la série déjà culte Stranger Things. Une série accompagnée d’une bande son sombre faite de couches de synthés analogiques, rappelant les plus grandes heures de John Carpenter.

Nous avons déjà parlé de S.U.R.V.I.V.E (le groupe dont font parti les compositeurs de la soundtrack de Stranger Things) et de leur excellent dernier album RR7349. Si aujourd’hui nous évoquons à nouveau de synthwave c’est pour vous faire découvrir un véritable coup de coeur: Fléau.

Fléau fait parti de la vague de musiciens qui remettent au goût du jour les synthés inquiétants qui ont fait la notoriété des films de série B des années 1970/1980. Alors que Stranger Things n’était qu’un projet, la scène synthwave dark prend son essor à Bordeaux avec des projets comme Fléau

Fléau est LE compositeur français à écouter. Véritable mage des synthés, il créer des univers sonores cinématographiques à couper le souffle. Voici le TOP 3 de fléau.

The Rat

Titre épique, synthétisant les influences électro française en les noyant dans une atmosphère dark. Ce n’est pas sans rappeler Kavinsky dans l’esprit mais avec beaucoup, beaucoup plus de gain.

Aube

Titre très solennel avec une construction, à mon avis, pink-floydesque. C’est-à-dire, une montée en intensité progressive en rajoutant des couches de synthés à mesure que le morceau avance. Une fois le beat en action et les nappes de synthés bien en place, ça devient très rock.

II

Titre tiré de son dernier album. Il s’agit ici d’un voyage contemplatif dans un univers 80’s très dark, spooky, voire industriel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 + 5 =