Nous sommes à Londres, à la fin des années 1960, sur le point d’être les spectateurs d’un des plus emblématiques passage de témoin dans l’histoire du rock. Quand le plus connu des groupes de blues-rock devient le plus connu des groupes de hard-rock.

Avec les Rolling Stones, les Beatles, les Kinks et les Who, les Yardbirds sont un des groupes les plus emblématiques de la période du swinging London. Ils symbolisent l’effervescence blues sur l’île britannique.

Le groupe est monté par un jeune guitariste qui deviendra très vite un des plus grands guitar-hero des temps modernes: Eric Clapton. La nouvelle formation blues se fait connaître grâce à ses reprises électriques des standards de Bo Diddley et de Muddy Waters. Mais la consécration se fait avec le premier single For Your Love.

 

 

Ce premier single, est un des premiers tournant existentiel du groupe. Clapton juge que les nouvelles compositions ne sont pas suffisamment blues, il quitte le groupe en 1964. Il est remplacé au pied levé par un certain Jeff Beck, qui deviendra lui aussi une légende de la guitare.

L’aire Beck des Yardbirds est fructueuse, car le groupe place Heart Full Of Soul et Shape Of Things à la tête des charts, il accueille aussi un nouveau bassiste qui devient vite le second guitariste: Jimmy Page.

 

 

Ils enregistrent en 1966 leur premier album à ne contenir aucune reprises: Roger The Engineer. Mais alors que tout semble sourrir aux rockeurs de Londres, Jeff Beck quitte le groupe abruptement lors d’une tournée américaine.

 

 

Jimmy Page se retrouve désormais au premier plan. Ce qui amorce un tournant plus sombre et psychédélique dans la musique des Yardbirds, virage artistique qui pousse les autres membres historiques vers la sortie.

 

 

Nous sommes alors en 1968 et Jimmy Page est à la tête d’un groupe sans musiciens. Malheureusement pour lui, il doit honorer des obligations de dates préalablement bookées pour les Yardbirds.

Il fait alors appel à son ami John Paul Jones à la basse. Le bassiste, lui, connaît un groupe de Birmingham dont le chanteur et le batteur seraient intéressés par l’aventure Yardbirds. C’est ainsi que le batteur John Bonham et le chanteur blues Robert Plant rejoignent Page et Jones.

Le groupe honore ses dernières obligations de tournée en tant que Yardbirds, mais décide de changer de nom après quelques démêlées avec les maisons de disques. Naissent alors The New Yardbirds, groupe brillant présentant un son neuf pour l’époque.

Nous sommes alors très loin du blues original des Yardbirds de 1963. C’est pour cela qu’en 1968, le groupe se concerte et décide de faire table rase et de changer de nom. La nouvelle formation Page, Jones, Bonham, Plant donne donc naissance à Led Zeppelin.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

16 + onze =