Nous sommes le 15 Février dans le club de l’hôtel de luxe Les Bains. Établissement qui a pris la place de la mythique boîte de nuit parisienne, Les Bains Douches. Ce soir là, nous sommes venus assister aux concerts  Inrocks Les Bains.

Il est 22h et dans la foule compacte et bouillante du club nous attendons avec impatience l’attraction de la soirée: Aloïse Sauvage.

Aloïse Sauvage est une rappeuse/chanteuse/circassienne/comédienne. Elle commence la musique à 7 ans avec la flûte traversière au conservatoire. Très vite elle s’oriente vers le jazz, et s’initie à la batterie.

Après le bac, elle se lance dans les concours aux écoles du cirque contemporain. Elle décroche finalement l’Académie Fratellini où elle se spécialise dans la danse hip-hop. Elle reste à l’académie trois ans et devient une véritable circassienne qui se produit en tournée.

Elle se passionne également pour les mots. Elle puise son inspiration dans les morceaux de Barbara, de Bashung et de Stromae. C’est en collaborant avec Abraham Diallo (TISME) qu’elle met ses écrits en musique. En 2016, elle publie sa première compo, Altaïr.

 

 

En 2017, elle décroche le rôle d’Eva dans 120 battements par minute. Le film gagne le grand prix du jury à Cannes et apporte une grande visibilité à Aloïse Sauvage. Elle en profite pour sortir deux titres, Ailleurs Higher et Aphone, qui sont des francs succès.

 

 

Ces deux titres la propulse sur la scène de Inrock Les Bains où nous avons la chance de la voir. Ce soir là, Aloïse Sauvage nous offre un set hypnotisant et endiablé. Elle finit son concert par un inédit, Hiver Brûlant.

 

 

En conclusion, Aloïse Sauvage est l’artiste à surveiller de près aussi bien sur les scènes de concert, qu’au cirque et au cinéma.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × un =